Friday, March 17, 2023, 2pm, Pauline Pilote (UBS/HCTI), Wizard of the West: Walter Scott et le roman historique américain; 3pm, Tom Nurmi (NTNU, Trondheim): “Waylaying Light: Emily Dickinson and the Sun”, Université Paris Cité, ODG 830 /Zoom

Wizards of the West : Walter Scott et le roman historique américain

Bruno Monfort, Université Paris Nanterre, sera discutant.

Pendant la première moitié du XIXe siècle, le roman historique est un genre en plein essor, notamment dans le sillage de James Fenimore Cooper et de sa célèbre série des Leatherstocking Tales. Si beaucoup y ont vu l’acte de naissance de la littérature états-unienne, que viendrait consolider le « grand roman américain » des années 1850, le livre présenté ici cherche à décentrer cette lecture de l’histoire littéraire des États-Unis. Dès son titre, l’ouvrage assume un cadre transatlantique qui place l’écrivain écossais Walter Scott aux côtés de trois contemporains américains – James Fenimore Cooper, Washington Irving et Catharine Maria Sedgwick, tous trois reconnaissant un lien avec l’auteur britannique. Plutôt que de lire la « naissance » du roman américain comme l’expression littéraire d’un exceptionnalisme états-unien, ce travail cherche à montrer que ce dernier est à considérer à l’aune des échanges transatlantiques florissants qui subsistent tout au long du premier XIXe siècle, malgré l’Indépendance politique et malgré la rhétorique de rupture que met en avant l’ère jacksonienne.

En lisant ensemble des textes qui se répondent et reprennent les uns aux autres un certain nombre de traits, l’ouvrage, sorti en août 2022, étudie la composition d’un discours cohérent et rassembleur et la construction d’une mémoire collective. Cette présentation explorera la circulation de textes et de motifs dans l’espace atlantique et sur la scène littéraire américaine afin d’étudier le rôle du roman historique dans la construction de l’imaginaire collectif américain, tout en réfléchissant à la formation et à la diffusion du roman national dans un cadre transnational.

 

 

Tom Nurmi  (Norwegian University of Science and Technology [NTNU, Trondheim])  is the author of Magnificent Decay: Melville and Ecology (University of Virginia Press, 2020), “Melville’s Foams” (Oxford Companion of Herman Melville, 2022), “Mineral Melville” (J19, 7:1, 2019). He is currently working on a book titled “Uranium Cadillac: Energy and the Work of Comparative Literature.”

He will give a talk titled “Waylaying Light: Emily Dickinson and the Sun.”

In nearly two hundred of her poems, Emily Dickinson conjures imagery of the sun. Amid a period of new and proliferating ways of seeing – photographs, telescopes, electric street lamps – and her own declining vision, Dickinson’s suns illuminate a variety of nineteenth-century scientific and cultural discourses around energy and extinction. This talk explores Dickinson’s sun poems for their insights into the science of light, the work of creativity, and the helio-temporal underpinnings of what we might call a solar unconscious that structures our conceptions of the Anthropocene itself.

 



Citer ce billet
abigail lang (2023, 2 mars). Friday, March 17, 2023, 2pm, Pauline Pilote (UBS/HCTI), Wizard of the West: Walter Scott et le roman historique américain; 3pm, Tom Nurmi (NTNU, Trondheim): “Waylaying Light: Emily Dickinson and the Sun”, Université Paris Cité, ODG 830 /Zoom. A19. Consulté le 19 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/agxd

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.